Daniel Bensaïd

2008

Éditions Lignes, Paris,
janvier 2008, 160 pages

« Pour que la gauche d’imposture que Bernard-Henri Lévy s’empresse de secourir puisse encore faire illusion en se présentant comme la seule possible, la seule raisonnable, la seule concevable, il se doit de disqualifier l’autre gauche, d’exorciser ses vieux démons. Pour que sa nouvelle gauche moderne, riche de candidats aux transferts, puisse être « sans frontières » sur sa droite, il faut la garder et la murer solidement sur sa gauche. Il faut donc changer les noms, brouiller les cartes, inverser les valeurs. Il faut, absolument, par un simple détournement rhétorique orwellien, par un détournement de novlangue aussi audacieux que celui transformant les exploités en privilégiés et les patrons en otages, il faut donc que la gauche fidèle, la gauche non reniée, non frelatée, non repentie, soit stigmatisée. »

Daniel Bensaïd répond ici au dernier livre de Bernard-Henri Lévy, Ce grand cadavre à la renverse  : il réfute point par point les prétendus « sept péchés capitaux » que son auteur, en nouveau théologien , impute à la gauche radicale. Le présent essai est également une vigoureuse affirmation de la nécessité d’une politique anticapitaliste aujourd’hui.

Commander le livre

fillette Puma Baskets basses Jr Suede Sportlux aRTGtW

SKU-3630-fhv917
(fillette) Puma Baskets basses Jr Suede Sportlux aRTGtW
(fillette) Puma Baskets basses Jr Suede Sportlux

© 2017 Fondation de France

fillette Puma Baskets basses Jr Suede Sportlux aRTGtW

SKU-3630-fhv917
(fillette) Puma Baskets basses Jr Suede Sportlux aRTGtW
(fillette) Puma Baskets basses Jr Suede Sportlux
Nos communes
Je suis...

En creux, ce questionnement de l’éthique du numérique est donc bien principalement — et pas uniquement — le nôtre : la technique est un miroir où se reflètent les divergences de nos intentions particulières, individuelles et collectives. Par conséquent, se pose la question de notre volonté à prendre conscience de nos biais pour les dépasser.

Le problème est donc humain avant d’être technologique. L’aborder sous l’angle technologique en cherchant à encadrer ses conséquences indésirables dans une marge — acceptable collectivement mais qui ne le sera sans doute (plus ?) jamais individuellement — n’est qu'un palliatif. Les TAI sont des pharmakons . Ils relèvent autant de la médecine (dans leurs usages) que de la pharmacie (dans leurs conceptions). Les serments d’Hippocrate et de Galien devraient par conséquent être transposés dans le monde qu’ils contribuent à faire émerger.

Illustration de Une: Andy Potts

Aurélien Grosdidier

Catfish Tomei

11/02

Merci pour votre réponse Aurélien. Je suis d'accord avec vous, l'enjeu est avant tout humain et politique, car nous sommes embarqués sur un navire devenant de plus en plus difficilement gouvernable, et pour cause : les courants marins se multiplient de manière exponentiels. Face à ce raz de marée qui transforme notre monde, on peut décider de baisser les bras et entrer en catatonie. On peut également essayer de continuer à gouverner l'ingouvernable : la loi devenant un Don Quichotte dans la pampa. Ou alors, on peut essayer de trouver des points sur lesquels faire levier : les algorithmes peuvent être de nouveaux points d'ancrages pour la Cité, une nouvelle manière de naviguer ensemble. Mais tant que la communauté politique ne sera pas au moins réunie autour de l'ambition de peser activement dans ce jeu des algorithmes (à quand un secrétariat d'Etat ou un ministère des algorithmes ?), ils resteront l'apanage des puissances privées qui n'ont pas vraiment d'impératif d'intérêt général. Et ce chaos des algorithmes sera un fléau pour les faibles et les hyperconnectés devenus hyperisolés et hyperdéterminés par leur identité numérique.

Répondre
Catfish Tomei

11/02

Merci pour votre réponse Alain. Je suis d'accord avec vous, l'enjeu est avant tout humain et politique, car nous sommes embarqués sur un navire devenant de plus en plus difficilement gouvernable, et pour cause : les courants marins se multiplient de manière exponentiels. Face à ce raz de marée qui transforme notre monde, on peut décider de baisser les bras et entrer en catatonie. On peut également essayer de continuer à gouverner l'ingouvernable : la loi devenant un Don Quichotte dans la pampa. Ou alors, on peut essayer de trouver des points sur lesquels faire levier : les algorithmes peuvent être de nouveaux points d'ancrages pour la Cité, une nouvelle manière de naviguer ensemble. Mais tant que la communauté politique ne sera pas au moins réunie autour de l'ambition de peser activement dans ce jeu des algorithmes (à quand un secrétariat d'Etat ou un ministère des algorithmes ?), ils resteront l'apanage des puissances privées qui n'ont pas vraiment d'impératif d'intérêt général. Et ce chaos des algorithmes sera un fléau pour les faibles et les hyperconnectés devenus hyperisolés et hyperdéterminés par leur identité numérique.

SoundCloud
Upload
We use cookies for various purposes including analytics and personalized marketing. By continuing to use the service, you agree to our use of cookies as described in the Cookie Policy .
Dunkhebdo NBA Podcast
ago
Comment must not exceed 1000 characters

Dunkhebdo NBA Podcast Monthly Pro Unlimited plan

Report

Follow Dunkhebdo NBA Podcast and others on SoundCloud.

Dans ce nouvel épisode du Dunkhebdo NBA Podcast, Pierre, Tom et Ben reviennent sur les premiers jours de playoffs. Ce début de premier tour marqué par le coup de balais autoritaire infligé par les Pelicans aux Blazers. Dominants défensivement, les coéquipiers d’un Jrue Holiday étincelant ont réussi un des plus gros upsets de l’histoire récente des playoffs. Logiquement, la première partie de ce podcast revient donc longuement sur cette série.

A-t-on assisté au dernier match Damian Lillard et CJ McCollum comme coéquipiers à Portland ? La question est ouverte. Le coup de balais subis par les Blazers induit, selon certains, obligatoirement un changement majeur dans la franchise. Terry Stotts, le coach, serait potentiellement menacé, selon certains journalistes américains.Cette élimination précoce pose aussi la question de l’avenir de Jusuf Nurkic dans l’Oregon, lui qui sera agent libre en fin de saison.

Côté Pelicans, sans surprise, Anthony Davis a dominé les débats. Mais ce sont surtout les performances de Jrue Holiday ou Nikola Mirotic qui ont fait basculer la série. L’ancien meneur des Sixers, qui a connu des premières saisons difficiles en Louisiane, peut prétendre au titre officieux de MVP du premier tour.

Dans la seconde partie du podcast, place aux jeunes ! Entre Ben Simmons, tournant à un quasi triple double de moyenne, ou encore un Donovan Mitchell, décisif dans le match 2 contre Oklahoma City, les jeunes pousses de la NBA sont à la fête. Victor Oladipo, plus âgé, explose lui aussi durant ces playoffs en tant que franchise player. Joel Embiid, absent durant les deux premiers matches de ces playoffs, a lui aussi fait sentir son impact, notamment dans la seconde mi-temps du match 4 contre Miami. L’occasion d’un débat sur les pivots et leur importance en playoffs.

En fin d’épisode, le trio tente de déterminer la franchise la plus frustrante actuellement de la conférence est. Concernant cette même conférence est, après une dizaine de jours de postseason, difficile de dégager une hiérarchie…

SOMMAIRE

Introduction: 39sRetour sur la série entre les Pelicans et les Blazers: 3m32Prise de pouvoir des jeunes et bilan de ces premiers tours de playoffs: 44m52

NBA Dunkhebdo Playoffs Podcast

Show more

JCP.G en région :

Bordeaux- Le campus du Pin
Du nouveau à Lyon 3
Corte - Une nouvelle carte
Portail Actualités de la recherche Appels La place de la controverse dans les études du politique
TSD12 Sandales femme yPS4fKRuAZ
Date limite le jeudi 13 juillet 2017

Qu’y a-t-il de commun entre les controverses politiques ou juridiques (par exemple sur la laïcité, sur la réforme des institutions), philosophiques (sur la question de la dignité, sur le respect de l’autonomie, etc.) ou scientifique (par exemple le débat au sujet du réchauffement climatique ou des OGM) ? Quel sens y a-t-il à mettre sur un même plan des événements aussi différents que, par exemple, la controverse de Valladolid au XVI e siècle (sur le statut des Amérindiens), la controverse autour du droit de mentir opposant Constant à Kant à la toute fin du XVIIIe siècle, la controverse autour de la génération spontanée entre Pouchet et Pasteur au XIXe siècle, ou la controverse entre Hayek et Keynes, au début des années 1930, sur les causes des fluctuations économiques. A priori, ces formes de conversation collective n’ont de commun que le nom tant elles diffèrent non seulement par leurs sujets mais aussi par leurs formes d’argumentation (plus ou moins abstraites ou passionnées, plus ou moins empiriquement fondées et rationnellement organisées), les acteurs qui s’y trouvent impliqués et les contextes historiques qui les ont accueillies. Toutefois, dans ce colloque, nous posons l’hypothèse qu’il existe une forme de continuité et de transversalité entre elles.

A côté d’un usage systématique de la notion de controverse, marqué par une forme d’inflation occurentielle - notion la plupart du temps synonyme de débat ou de polémique [1] - on peut retrouver dans la littérature la trace d’un usage plus scientifique introduit par la sociologie des controverses au croisement des Science studies et de la sociologie pragmatique.

Dans le sens commun politologique, elle est le plus souvent utilisée comme un traceur permettant de reconstituer des logiques d’acteur et de position et est présentée comme une arène que des acteurs politiques, médiatiques etc. investissent et au sein de laquelle, en fonction de leurs propriétés sociales respectives, ils investissent des capitaux spécifiques en vue d’un gain matériel ou immatériel Chaussures automne roses femme KmCdr
. Dans le prolongement de cette approche, mais également en s’en distanciant, notre colloque examinera également la possibilité de logiques de controverse relativement autonomes par rapports aux logiques d’acteurs. En particulier, on verra de quelle manière il est possible d’appréhender les controverses sans nécessairement les réduire à des occasions ou opportunités offertes à des acteurs stratèges. Ce faisant, il s’agira d’aborder la controverse - et les conjonctures critiques spécifiques qui la caractérisent ou la tension sémantique qui lui est propre - pour elle-même et non pour ce qu’elle est censée refléter ou dissimuler.

© 2017 Fondation de France